Par

Sport de combat ? Why not ?

Vous avez déjà pratiqué plusieurs sports dans votre vie, allant du barbotage dans l’eau chlorée à la petite balle jaune poilue sans jamais avoir testé quelconque bagarre. C’est vrai que Tyler Durden (Fight Club pour les incultes) ou Jason Statham (ou même Chuck), vous ont procuré l’envie de vous friter, mais dans de meilleures conditions (légales) tout de même.

Disons qu’il n’est jamais trop tard, même pour pratiquer un sport de combat ! Donc que vous ayez 20, 40 ou 97 ans et que vous soyez de type masculin ou féminin, Run2meet va aujourd’hui vous vanter les bienfaits et autres gourmandises des sports de combat. 3, 2, 1… Fight !

Il y a deux écoles dans les sports de fight :

– les arts martiaux, par définition un art de guerre, qui demandent beaucoup de discipline, de spiritualité et de morale. C’est principalement un art du combat, mais qui peut s’avérer très douloureux, bien évidemment ! Une des règles primordiales est d’ailleurs de ne jamais le pratiquer hors du tatami, sauf en cas d’extrême danger (et encore…).
– les sports de combat, beaucoup plus généralistes. Il y a des règles, bien sûr, mais contrairement à l’art martial, beaucoup plus posé, ici on se confronte davantage à de possibles réactions imprévisibles de la part de son adversaire.
Chaque club a ses propres méthodes d’entraînement, il faut parfois en tester plusieurs pour trouver chaussette à son pied. Et comme dans beaucoup d’apprentissages dans la vie, maîtres et professeurs doivent être passionnés.

Pourquoi se bagarrer ?

Que vous choisissiez un sport de combat ou un art martial, le but premier est de savoir se défendre. Même si on évite de l’utiliser en dehors, on ne sait jamais ce qui peut vous arriver au détour d’une sombre ruelle. Si vous savez vous battre, vous serez donc bien moins en danger et donc loin d’être la cible potentielle d’un kakou querelleur ou d’un dégénéré en rut. Evidemment qu’il peut arriver à certains karatékas ou boxeurs de se faire titiller pour un portefeuille ou un écran tactile, mais l’agresseur comprend très vite qu’il devrait plutôt retourner au dodo avec un bol de lait chaud. Sachez tout de même que, face à ce genre de situation, la première technique de défense que tous les sports de combat apprennent, c’est… la fuite.
Mais ces sports ont cette petite chose qui peut vous faire du bien intérieurement et spirituellement. Pratiquer un sport de combat remet de l’ordre dans vos nerfs et peut vous permettre de mieux vous canaliser face à certaines situations. Du coup, se fâcher tout rouge, casser les assiettes de son conjoint ou foutre en l’air l’ordinateur qui rame, n’est plus à votre portée. Un peu comme le sport en règle générale certes, les sports de combat apprennent la maîtrise de soi, mais son petit plus : savoir encaisser les coups (sens propre comme figuré).

Sachez que savoir se battre et se défendre est aussi important que de savoir courir. Indispensable ? Peut-être…

Lequel choisir ?

Sans passer par la liste de tous les sports de combat du monde, hein, contentons-nous de faire un tour d’horizon des plus fameux.
Au niveau des arts martiaux les plus réputés, il y a :

  • Le judo, un des plus complets en matière de techniques de combat au sol.
  • Le karaté, qui privilégie surtout la vitesse et l’équilibre des coups portés.
  • Le taekwondo, lui, c’est surtout les coups de pieds en toute souplesse, bien qu’on use des ses poings assez souvent.
  • Le kung-Fu, très technique et très joli à regarder, tout en rapidité.
  • Le jiu-Jitsu, surtout un combat défensif, avec beaucoup de techniques d’immobilisation. Sa variante d’origine brésilienne est une lutte au sol qui utilise surtout des clés ou étranglements pour soumettre son adversaire.
  • L’aïkido utilise la force de son adversaire afin de le mettre hors d’état de nuire
  • Le kendo, très noble car autrefois utilisé par les samouraïs, est orienté sur la maîtrise des sabres en bambou.

Du côté des autres sports de combat :

  • La boxe, anglaise, française, thaïlandaise, vietnamienne… bref, elles ont toutes leurs particularités, mais surtout celle de frapper avec les poings. L’anglaise n’autorise que les coups de poing au dessus de la ceinture, la française autorise pieds et poings mais interdit l’utilisation des tibias, la vietnamienne (Vo tu DO), comme la Thaïlandaise sont les plus virulentes car elles permettent tous types de coups.
  • Le kick boxing, un peu comme la boxe Thaïlandaise, seule différence : interdit aux coudes et genoux
  • Le full contact, tous types de coups au dessus de la ceinture
  • Le krav Maga, technique de self-défense de l’armée israélienne, un style de combat agressif mais sûrement l’un des meilleurs pour les mises en situations réelles
  • Le free Fight qui comprend le MMA et l’Ultimate, sûrement le sport de combat le plus complet, vu qu’il autorise tout ! Coups de pieds, poings (non pas tête), combat au sol, etc… Attention, ça peut piquer.

Maintenant, à vous de choisir votre style de bagarre ! Si vous voulez un sport de combat qui ne fait pas de bobos, ni de bleus, ni de décoiffage intempestif, orientez-vous éventuellement vers le jardinage. Ne vous attendez pas non plus à égaler la masse musculaire de Schwarzi (jeune), les sports de combat dessinent et sèchent.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz