Par

Overtraining : attention au surentraînement

L'overtraining, selon les experts de la santé, est une forme de dépression liée à un sentiment profond de fatigue morale et surtout physique. C'est un véritable syndrome médical reconnu qui est peu présenté au grand public et aux sportifs de haut niveau.

En effet, l’overtraining est un symptôme dont peuvent souffrir particulièrement les sportifs aguerris, on ne parle pas ici d’enchaîner les pompes et les tractions comme un déraisonné pour retrouver un ventre plus ou moins plat avant de se balader sur les plages cet été. Il est question d’un réel burn-out du sportif.
Run2meet vous présente aujourd’hui cinq facteurs de l’overtraining qui pourront peut être vous mettre sur la voie.

Le syndrome du surentraînement

Overtraining : attention au surentraînement

Que ce soit des hommes ou des femmes, de nombreux sportifs consultent des médecins pour cause de fatigue anormalement profonde et prolongée. Pour ces médecins du sport, aucun doute, ils sont face à l’overtraining. Cette forme de dépression est encore méconnue de la part des sportifs, les experts de la santé la qualifie de « syndrome du surentraînement ». C’est un burn-out comme peut le connaître un salarié d’entreprise sous pression par exemple.

Il peut avoir plusieurs origines : des performances et des objectifs trop excessifs, une fréquence de compétition trop importante, une mauvaise hygiène de vie, etc. Les raisons et origines sont multiples.

Plus particulièrement cette forme de burn-out va toucher les sportifs qui ne gèrent pas suffisamment bien les séances d’intensité physique et les séances de récupération et de repos. Comme vous le savez, la récupération est un élément clé dans la pratique sportive.

De multiples symptômes

Overtraining : attention au surentraînement

Il peut être difficile de repérer les symptômes de l’overtraining car ils s’apparente souvent à une fatigue normale associée à la pratique d’une activité physique. En plus de la fatigue physique et des douleurs musculaires, des symptômes comme l’insomnie et la perte de concentration peuvent être décernés.

Ces signaux peuvent également s’exprimer directement sur le système immunitaire du sportif avec l’apparition de troubles digestifs et de saute d’humeur. Dans le pire des cas, l’overtraining peut entraîner un dérèglement du système endocrinien et donc favoriser l’apparition du diabète.

L’ensemble de ces symptômes sont traitables, toutefois, les sportifs ne doivent pas perdre de temps sinon ils risquent de tomber dans une spirale dépressive de plus en plus lourde et néfaste.

Du repos, du repos et encore du repos

Overtraining : attention au surentraînement

Le seul remède contre l’overtraining est le repos. Un fois détecté, les médecins préconisent aux sportifs un repos absolu, physique et mental. Selon les experts de la santé, le sportif doit impérativement stopper toute activité physique, pour un période plus ou moins longue selon l’intensité des symptômes. Une fois cette période de repos terminée, le sportif peut reprendre progressivement les entraînements tout en prêtant attention à ne pas en faire trop.

Redéfinir ses objectifs sportifs

Overtraining : attention au surentraînement

L’overtraining montre la présence du surentraînement de la part du sportif, c’est à dire qu’il a cherché à réaliser des performances peut être trop difficiles pour lui. Il doit alors redéfinir ses objectifs en fonction de son âge, de sa santé physique, de son poids… Le sportif doit garder à l’esprit que les temps de repos sont extrêmement importants.

Opter pour une alimentation appropriée

Overtraining : attention au surentraînement

En parallèle de la pratique sportive, la nutrition joue un rôle essentiel et indispensable. La nutrition du sportif devra être suffisamment abondante et qualitative selon ses besoins.

Par exemple, il devra consommer au moins trois fois par semaine des aliments riches en glucides (céréales, riz, pâtes) ainsi que des fruits qui vont fournir au corps toute l’énergie nécessaire.

Le sportif peut aussi opter pour les épinards, les haricots, le tofu et bien d’autres aliments considérés comme des remparts contre l’overtraining. Ces aliments riches en fer ont l’avantage d’accélérer le renouvellement des tissus musculaires et permettent d’éviter la sensation de douleur trop intense.

Pour terminer, les glutamines joueront aussi un rôle primordial pour protéger le sportif, ils sont présents dans les viandes rouges, blanches, les poissons et les produits laitiers et permettent de renforcer le système immunitaire.

Ce rééquilibrage alimentaire sain est fortement recommandé de la part des experts de la santé, selon eux, cette alimentation serait le premier rempart contre les symptômes de l’overtraining.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz