Par

Love & Jalousie

En couple, ou non, ce sentiment est déjà apparu, une fois, plusieurs fois ou trop de fois. Cet état d’esprit, particulièrement néfaste, et, disons-le, lourdingue au quotidien, peut s’édulcorer, s’adoucir, voire tendre à sa disparition complète : bim, bam, éradication de votre surface planétaire.

Ah mais si si, ceci est absolument possible ! L’espoir existe (presque) partout. Mais il s’agit avant tout de comprendre d’où vient ce sentiment, et ce qu’il glande à nous titiller la caboche…

C’est ce mystère de nos contrées personnelles que Run2meet va tenter de percer aujourd’hui. Et pour régler certains problèmes, il faut souvent avoir le courage d’ouvrir grand les yeux. Lisez donc…

La jalousie, keskecé ?

C’est une espèce de petite boule au ventre qui a tendance à frétiller lorsque l’on voit notre douceur en pleine proximité avec le sexe opposé, que cette personne soit un(e) ami(e) de longue date, ou non. Une discussion qui dure, des rires, une complicité qui finit par vous coller un malaise ou, pour certains, péter un plomb. Et il y a la jalousie à distance, ce soir il/elle va faire la fête avec ses amis, sans vous… dans un bar… avec du monde… La bonne recette qui fait stresser n’est-ce pas ?
La plupart des gens ressentent cette jalousie et laissent courir, en furetant ailleurs, en s’occupant l’esprit ou en allant discuter avec un tas d’autres gens… Bref, tenter de ne pas penser à ce qui nous tracasse. Mais une fois l’aigreur passée, il est bon de se poser quelques questions sur ce ressentit.
Certains autres cas, dont vous faites peut-être partis, pètent littéralement une durite. Verres, insultes, pics, méchanceté, tout y passe, même si l’autre n’a absolument rien à se reprocher… Sauf si l’on considère que demander un Mojito au barman ou à la barmaid, en fait partie… Dans ce cas, pensez vraiment à ne pas laisser trainer ça, ce pourrait finir par être enquiquinant !

Dans les tréfonds de notre moi !

Mais d’où vient ce malaise si ce n’est du plus profond de nos entrailles ? D’un truc qui nous fait dire que nous ne sommes sûrement pas à la hauteur de la personne avec qui il/elle est en train de papoter. La jalousie c’est un peu ça : le manque de confiance et de considération envers soi. Ne pas se sentir à l’aise avec soi-même, peut venir d’un mal-être physique ou psychologique. Dans les deux cas, il y a plusieurs solutions, comme arrêter d’avoir peur en regardant ces angoisses en face et en essayant de les comprendre. C’est un travail parfois long et difficile que l’on peut faire seul, en parlant avec des amis ou bien en consultant. Rien d’aberrant d’aller voir un psy pour se débarrasser de quelques soucis qui vous font du mal tous les jours, au contraire, il faut en avoir une belle paire pour décider d’en finir avec la souffrance !

Les trucs chiants du passé

La jalousie peut aussi venir de certains traumatismes que notre cher cerveau a bien gardé au chaud, comme ça, pour nous rappeler que rien n’est éternel.
Un(e) ex qui nous a menti, trompé, qui est parti(e) avec un(e) autre… Le genre de chose bien crousti-piquante qui concoure à notre flippe jalouse.
Et c’est normal… Le tout est d’arriver à faire confiance à la personne avec qui vous êtes, puisqu’elle n’est pas celle qui vous a fait du mal autrefois, au contraire, vous êtes avec lui ou elle parce qu’il/elle ne ressemble en rien avec le bougre ou la morue qui vous a laissé ces traces.
Et puis retenez bien ceci :

la peur ne fait pas reculer le danger. Autrement dit, anticiper un quelconque danger et en avoir peur ne changera rien à la finalité de la chose.

Donc on lâche ses peurs, parce que le passé, c’est justement passé, rien avoir avec le présent et encore moins avec le futur.

La jalousie, un peu mais pas trop

Ne pas être jaloux/se du tout n’est pas forcément une bonne chose. C’est comme pour tout, il faut savoir jauger et trouver un juste milieu qui équilibrera parfaitement la relation.
Il faut apprendre à faire confiance à l’autre, car plus vous aurez confiance, moins il aura envie de faire des conneries. Et puis il faut surtout apprendre à se faire confiance : s’il/elle est avec vous depuis un moment, c’est sûrement pas parce que vous faites bien le rôti de veau. Alors on gonfle son poitrail et on peut commencer à se dire qu’on a bel et bien de la valeur au yeux de son/sa chéri(e).
Et quand bien même vous aurez raison d’être complètement jaloux(se) parce que Monsieur ou Madame fait joujou à la drague, etc…, c’est que cette personne ne vaut absolument pas la peine que vous vous décortiquiez le crâne à chaque soirée, non, vraiment. Donc il suffit finalement de lâcher l’affaire et d’aller trouver quelqu’un d’un peu plus stable dans ses chaussons !
Mais soyons honnêtes, la jalousie est souvent un peu un truc qui sert à rien et qui nous pourri la vie pour pas grand chose. Et c’est souvent les gens les plus jaloux et les plus mal dans leur peau qui poussent l’autre à aller voir ailleurs. Mais nous en reparlerons dans un futur article…!

Vous l’aurez compris, la jalousie est souvent une pure création de son esprit, parce que l’on a trop peu confiance en nos grandes qualités ou parce qu’on aime se faire du mal… Au choix. Mais il est important de montrer un peu à l’autre qu’il est chasse gardée, ça fait du bien à l’égo, et ça montre surtout combien on tient à ne pas le/la perdre. La grande loi du juste milieu quoi…

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz