Par

L’escalade, dans tous les sens

Avec Run2meet, aujourd’hui, c’est l’heure de l’escalade ! Ce sport, vieux comme le monde, que l’on teste depuis nos premiers pas, comme la fameuse ascension des barreaux du lit, est une discipline plutôt intéressante pour un tas de raisons que seuls les plus aguerris connaissent sur le bout des bras.

Des bases de l’escalade à ses bienfaits, en passant par son petit côté coquin, vous apprendrez des choses qui pourront sûrement attiser votre intérêt.

La base

L’escalade, qui existe donc depuis la nuit des temps, n’était pas à proprement parlé un sport. Un peu comme la course, qui servait surtout à nos premiers hommes d’échapper à des mammouths. Bref, l’escalade servait surtout de protection, puisque  les hauteurs ont toujours été plus difficiles d’accès pour animaux et ennemis. On grimpait, donc, plus pour une question de survie que de mumuse.

Puis escalader est vite devenue un moyen d’atteindre les sommets tant songés par l’Homme et sa folie des hauteurs (grandeurs), en passant par l’alpinisme.

Et voilà qu’est né la discipline de l’escalade !

Ses bienfaits

Outre le fait qu’escalader peu grandement vous servir en cas de course-poursuite (et pas uniquement dans GTA), cette discipline développe une musculature sèche mais extrêmement tonique, efficace et proportionnée. En effet, contrairement à DJ Johnny qui s’excite le biceps devant le miroir de la salle de muscu tous les soirs, les muscles d’un grimpeur sauront très bien porter tout son poids au moment voulu. Oui, parce que notre cher Johnny aura grandement du mal à se hisser lorsqu’il se fera courser par des bandits de grands chemins…
Par ailleurs, l’escalade permet, en peu de temps, de brûler pas mal de calories : environ 700 par heure, dû au fait que le grimpeur use aussi bien de ses muscles que de sa concentration neuronale.
Et le petit plus de ce sport serait l’apaisement, car il demande un tel effort de concentration et d’anticipation pour éviter la chute, qu’il vous apprend à rester maître de vous même face à des situations qui peuvent être hautement dangereuses.

Une escalade, des escalades

Comme dans tous les sports, il existe différentes façons de pratiquer l’escalade.
L’escalade libre, pour ceux qui en ont un peu plus dans le slip, qui consiste à grimper sans aucune aide et se hisser avec la seule force de son corps grâce à des prises naturelles. Bon il y a quand même quelques mousquetons et cordes, mais simplement pour éviter au grimpeur de tomber.
L’escalade artificielle, intérieure ou extérieure, où le grimpeur a à sa disposition des prises artificielles : pitons, spits, coinceurs, crochets, etc…! Et il s’aidera davantage de celui qui l’assure.
Et après, bien évidemment, à chacun sa façon de pratiquer un sport, donc libre à toi ou toi de grimper comme vous l’entendez… !

Une escale(ade) sexy

L’escalade a aussi son petit côté sexy, comme ses tenues extra moulantes (sauf la combi de haute montagne de type Everest) ou certaines de ses postures. Oui, on pourrait parfois croire que l’escalade s’est inspiré du Kama-Sutra pour certaines prises… ! Quoique, l’avantage de certaines figures, c’est d’être encore plus inventif que ce fameux recueil.
Alors si vous avez envie de vous essayer à l’escalade, ce n’est aucunement une mauvaise idée de le proposer à votre partenaire du moment. Préférez un coin pas trop dangereux et plutôt d’un naturel caché, car après avoir grimpé des rochers, il est toujours possible de s’y cacher derrière pour s’adonner à un autre style de grimpe ! Physique et souplesse de rigueur…
Oui, ça met du piquant dans une vie, c’est tout ! Faites juste attention aux marcheurs et gardes forestiers, sinon il se pourrait que vous ayez besoin d’être bons à la course à pieds, du style sprint.

Si les mots « mousquetons », « baudrier » et « magnésie » vous interpellent, n’hésitez pas à aller les tester. En France, il existe de très chouettes salles, mais surtout de superbes spots de grimpe. A vous de les trouver, et en toute sécurité.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz