Par

Les « error 404 » de la séduction féminine…

Il ne faut pas confondre le lit et les bras d’un homme. Dans l’un, c’est beaucoup plus facile d’y rentrer. Mettre la tenue de Lara Croft ne suffit plus à les conquérir, et heureusement ! Les critères physiques et psychologiques varient beaucoup d’un homme à l’autre, mais certaines caractéristiques féminines repoussantes semblent être partagées par un très grand nombre. 

Voyons voir… Visualisons une scène simple : celle d’une rencontre séductrice. Première, deuxième, peu importe. On rentre dans… un bar. Tout y est : l’effet romantique avec la bougie, la fleur quelque part, la tenue engageante de mademoiselle, le parfum suave de monsieur. Bref, on s’attend à ce que ces deux là finissent dans les bras l’un de l’autre. Quelques mises en scène de Run2Meet pour vous montrer que ce scénario final n’est pas assuré à 100%, et pour aujourd’hui, à cause de mademoiselle…

1 : Elle arrive en râlant 

« Quel temps de merde ! », « Et puis c’est pas facile de se garer dans ce quartier ! », « Oh la laaaa, j’ai passé une journée A-TROCE ! ». En l’espace de 3 minutes, elle lui a labouré le moral. Finalement, quel est l’intérêt de la râleuse ? Espérer que le beau Gustave va la plaindre ? Et bien sachez que notre homme préfère les filles enjouées, vous savez, celles qui donnent envie de sourire, rire, d’en savoir plus sur leur journée ? Parce que les problèmes de photocopieuse qui déconne ou de la meilleure copine qui agace, lui, ça l’enchante à degré 0.

2 : Elle déteste les mecs

Non, écoutez, s’il y a vraiment un truc que Gustave exècre, c’est l’effet « Les mecs, ça sert à rien, c’est bête et ça pue ! ». Pour commencer, il va clairement se demander ce qu’il fout là. Puis, verre après verre (s’il tient jusque là), Gustave va se dire que s’il était un meuble, ce serait à peu près la même chose. Oui, parce qu’entendre à tout bout de champ que les mecs sont des connards, qu’ils ne savent pas faire la vaisselle ou qu’ils ne pensent qu’avec leur petit truc entre les jambes, ça n’excite pas trop Gustave… Et même le rhum n’y changera rien ! Pas sûr que Jacqueline eût aimé qu’on lui dise que ses paires sont toutes chiantes, vénales et salopes… N’est ce pas ?

3 : Elle ne sait pas ce qu’elle veut 

Une Jacqueline qui répète « C’est tout comme tu veux… » ou « C’est toi qui vois, je te suis. » ou même « Et toi, qu’est ce que tu préfères ? », ça ne présage rien de bon quand à la suite des choses. A tous niveaux d’ailleurs… Gustave aime les farouches et les spontanées. Les filles soumises qui n’ont jamais d’avis, non merci.

4 : Elle est quand même un peu vulgaire 

Là, on touche une corde sensible. Sensible, parce que certains seront de cet avis, d’autres non. Mais il reste quelque chose d’assez unanime. Admettons que Jacqueline arrive au premier rendez-vous avec un décolleté qui laisse voir 90% du balcon, une jupe tellement à ras la salle des fêtes qu’on dirait une ceinture, et des talons qui donnent le vertige… Au moment précis de son arrivée, Gustave va penser à un tas de choses, mais bizarrement, rien avoir avec le pavillon de banlieue ou la photo de famille…! Dès lors, elle va appartenir à la catégorie peu catholique que Gustave et ses camarades aiment chatouiller en boîte. Et ça s’infecte si elle devient grossière et obscène, alors que Gustave ne sait même pas où elle habite. Quand bien même Jacqueline ne souhaiterait que du sexe, un peu de classe, c’est gratuit.

5 : Elle fait un peu flipper 

A peine le premier verre fini, Jacqueline aborde le nombre d’enfants qu’elle voudrait avoir, la robe rêvée de son mariage et le menu exact qu’elle a concocté. Pas besoin de vous dire que Gustave, un diesel en relation amoureuse, a bien envie de se faire pipi dessus. Sur ce sujet, il vaut mieux le laisser venir, c’est un coup à mettre les pieds dans un plat qu’il n’aura pas envie de goûter.

6 : Elle fait sa victime 

« J’ai jamais eu de chance avec les mecs. Surtout avec Robert, mon dernier… ». C’est une connaissance universelle : on-ne-parle-pas-de-ses-ex. Point ! Et pourtant, il y en a toujours une qui finit par se lamenter de ses précédentes histoires. Gustave voulait juste complimenter Jacqueline en lui disant « Comment ça se fait qu’une fille comme toi soit célibataire ? ». Celle-ci aurait pu se contenter de simplement rougir, plutôt que commencer le premier chapitre de sa chaotique vie amoureuse ! Avec Gustave, il faut savoir rester un minimum mystérieuse.

7 : Elle joue les gros bras 

Les hommes aiment les femmes féminines. Vous ne le saviez pas ? Et bien voilà qui est fait ! Alors quand Jacqueline dit à Gustave qu’elle a une descente d’enfer, qu’il ne faut pas trop la chercher parce qu’elle pourrait bien casser les dents de Mike Tyson ou qu’elle déteste ces p**** de b*** de m**** de ****, et bien Gustave éprouve le profond désir de prendre ses jambes à son cou. Cette demoiselle peut aussi se mettre à parler fort, rire à gorge excessivement déployée et donner des coups de coude dans les côtes de Gustave à chacune de ses blagues. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que Gustave n’aime pas vraiment ces femmes qui prennent toute la place, et surtout celle de leur pote Georges.

 8 : Elle est un peu trop jalouse 

Disons que c’est la quatrième fois que Jacqueline voit Gustave, et qu’elle lui fait déjà des scènes monumentales. « Ouhouuuuuh ! Au cas où tu me cherches, je suis ici, pas dans les gros seins de la serveuse ! ». Gustave, ce genre de remarque, ça le gonfle ! Alors quand Jacqueline se met à traquer ses regards, qu’elle met presque des PV à chaque décolleté qui s’approche trop près, Gustave adopte la technique de la dérobade instantanée.

Comme on dit, moins on en voit, plus on a envie d’en voir. Et évidemment, un homme a tendance à redonner rendez-vous à celle qu’il a envie de connaître. Alors si vous faites exagérément partie des catégories ci-dessus, il n’est pas trop tard pour vous inquiéter. Mesdemoiselles, certes, restez vous mêmes, mais sachez qu’une bonne publicité ferait vendre n’importe quel produit !

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz