Par

Les erreurs masculines… au lit

C’est vrai qu’ils en prennent pour leur grade ces petits… Mais que voulez-vous, ils ont tendance à s’auto-saboter parfois ! Et comme il vaut mieux en rire qu’en pleurer, rions donc en cœur de leurs bêtises… au lit !

Run2meet va se charger d’en poser quelques unes dans les lignes qui vont suivre. A l’abordage mesdames (et messieurs… du coup) !

#1 : « Alors, heureuse ? »

Attention, attention… On ne demande pas à sa dulcinée, ou à son plan fesse, quand bien même ce serait une nénette alcoolisée ramassée dans un bar, si elle a aimé ou pire… si elle est en train d’aimer ! Déjà, ça ne se fait pas, hein, et puis, même s’il existe de talentueuses simulatrices, vous êtes tout de même censés savoir si ça lui plait, ou non !

#2 : Négliger

Quand on s’apprête à faire l’amour avec une femme, messieurs, outre s’être auparavant lavé l’entrejambe, on se lave les mains ! Parce que merci bien les poignées de mains, de porte et de métro dans l’appareil foufounal.
Et ça vaut pour ces dames aussi…

#3 : S’éterniser

Pour ceux qui ne savent pas encore, chez une femme, il existe autre chose que les seins, les fesses et le clitoris. Eh oui… rude nouvelle !
Donc il serait temps pour les quelques retardataires de passer un peu plus de temps sur les zones que vous n’avez pas encore exploré, de type : cou, bas du dos, jambes, etc… (Pensez à consulter le registre de l’anatomie féminine)
Et puis aussi, si jamais vous êtes en train de faire un truc, et que pas un son ni même un frêle soupir ne s’échappe de sa bouche, alors posez-vous une (ou deux) question au lieu d’insister.

#4 : Jouer à la console

Breaking News : le clitoris n’est pas un joystick.
On évite donc tout contact direct avec un doigt sec et le titillant comme si vous jouiez à Tekken. On insufle la tendresse au bout de son doigt ou de sa langue, et on n’utilise le joker de la pression un peu plus agressive que quelques minces fois.

 #5 : Les griffes de la nuit

A part si vous êtes un grand guitariste ou que vous tentez de battre le record du monde des ongles les plus long, pensez à les couper régulièrement, parce que, pour la comparaison, c’est un petit peu comme les dents pendant une séance de fellation. Ca va mieux ? Vous resituez ?

#6 : Le désert de Gobi

Il arrive que certains dames manquent un peu à l’appel concernant la lubrification naturelle, et il arrive aussi que certains damoiseaux aient un peu la tendance à la précipitation aux doigts. Si vous remarquez que la lubrification n’est pas au rendez-vous, utilisez votre tête, et surtout votre salive ou votre tube de lubrifiant pour y remédier, car oubliez tout de suite le schéma : « Oooh à force elle va bien finir par mouiller…! ». Non, ça, ça n’existe que sur Youporn.

#7 : « T’es frigide picétout…»

C’est encore une différence homme/femme : l’un est vif pendant que l’autre flâne un peu. Bon, il s’agit tout simplement pour ces messieurs de l’intégrer, pour ensuite éviter de dire à sa tendre et douce qu’elle est frigide parce qu’elle tarde à avoir un orgasme, ou parce qu’elle n’en a tout simplement pas. Beaucoup d’entre elles mettent du temps pour un tas de raisons, mais la principale est que de nombreuses femmes sont comme des diesels en hiver tandis que leurs partenaires sont des Turbo Essence GTI sur un circuit. Donc, on se détend et on évite de rejeter la faute sur l’autre (ou même sur soi) et on patiente, on teste et on laisse venir les choses tranquillou.
Et si par mégarde, vous êtes venus trop tôt, on sort son plan de secours pour assurer son plaisir, et on ne s’écroule pas comme Papi Sancho après son Mojito de 14h.

#8 : Pilon et piston

Une fois la première pénétration effective, certains décident qu’il est intéressant d’imiter le piston d’une Ducati ou le doux effleurement d’un perforateur. Tout le monde le sait ça, que les femmes apprécient quand on commence gentiment et qu’on grimpe crescendo, et pourtant, dans les faits, il semblerait que ça s’oublie vite.

#9 : Gorge pro…blurp

C’est vrai qu’il est tentant de bouger son bassin pendant une fellation, n’est ce pas ? Mais si vous faites ça de manière un peu trop convaincue, vous risquez d’atteindre, sans qu’elle y soit préparée, un endroit qui fait monter les larmes et qui est généralement à destinée peu agréable. Donc, l’idéal serait de calmer votre ardeur et de bouger le moins possible, si vous ne voulez pas savoir ce qu’elle a mangé il y a 2h.

#10 : « Une petite impatience ruine un grand projet » Confucius

Mettons les choses au clair : si vous pensez que madame aime tout ce que vous lui faites, vous vous trompez, il arrive parfois qu’elle décide de mettre son plaisir de côté pendant une position, pour laisser le vôtre prendre place. Grande qualité féminine…
Apparemment, vous n’avez pas tous cette règle altruiste dans votre grimoire du sexe. Si, à un moment de la partie, votre partenaire féminine apprécie grandement quelque chose qui ne vous fait pas visiter le Colisée, soyez tout simplement patients, car faire l’amour c’est un échange et un partage, alors chacun son tour. Zut !

Ces quelques règles s’achèvent ici. Bien évidemment qu’il existe un tas d’autres erreurs, mais il se pourrait bien qu’une vague de dépression s’abatte sur la gente masculine à la fin de cet article.
Ne vous inquiétez pas mesdames, votre tour arrive, car vous en avez également un certain nombre à votre actif, et pas des moindres !
Le tout est de le prendre à la rigolade, et d’en faire bon usage pour la suite…!

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz