Par

Le 2e rendez-vous : check point

Mesdames, Messieurs, si vous lisez ce petit amas de mots, c’est que vous allez sans doute attaquer votre deuxième rendez-vous, ou votre premier mais que vous en espérer déjà un deuxième (… ?) ou bien, vous… vous divertissez simplement.

Bref. Vous qui ne savez pas trop comment vous comporter pour ce second level (malgré que vous en ayez déjà une dizaine à votre actif), venez. Oui, car Run2meet a choisi de vous rassurer un peu, et de vous détendre tel les effluves d’encens indien ou une chanson de Ben Harper. Tout se passera à la merveille, dans le meilleur des mondes : papillons, ciel scintillant et cœur en guimauve…

Nous y voilà. Immisçons nous dans une nouvelle scène.

Lors du premier rendez vous, vous avez papoté toute la soirée, le courant est bien passé, vous avez envie de vous revoir, tralalilou pouet pouet…
Bon. Dans l’idée, il va falloir le fixer ce deuxième rendez-vous. Envoyer un petit texto, c’est bien. Envoyer un message privé sur Facebook, c’est mal. Mais alors pas pouce bleu du tout ! Et oui, d’ailleurs, ajouter votre rendez-vous galant sur ce réseau social, est à la limite de l’aberration. Vous risqueriez de mal interpréter un tas de mots, de photos ou encore de statuts. Et puis, quoi de mieux que de discuter pour découvrir quelqu’un ? Vous savez, cette méthode ancestrale qui consiste à interagir avec autrui par le biais de la parole…

Retournons à nos papillons… Dans l’idée, il faut lui envoyer ce texto dans les deux jours qui suivent le premier rendez-vous. Ce n’est pas une question de règle, non, juste de bienséance ! On ne fait pas poireauter quelqu’un.
Que ce soit vous, Georges, ou vous, Bernadette, qui envoyiez l’invitation en premier, on s’en fout léger ! Mais proposez lui un truc qui change du premier rendez-vous. Exemple : si vous êtes allés boire un verre, tentez le restaurant. Si vous avez fait le restaurant, tentez le… mais non ! Pas le cinéma ! Merci la communication ! Tentez plutôt une petite promenade à dos de Lama dans les rues de Bordeaux ou un saut à l’élastique du haut du portique de vos voisins… ! Voyons…

Maintenant, il va falloir vous faire une beauté.

Tout dépend bien évidemment de ce que vous allez faire. Evitez le cuir italien pour une ballade en forêt ou le jean troué si vous allez poncer la piste en boîte. Faites vous classe. Il y a un tas de gens qui portent le jogging avec classe ? Ah bon, bon…
Maintenant que vous sentez bon, que vous êtes apprêtés comme un petit camion, peut-être que vous pourriez commencer à mettre un pied devant l’autre parce que vous allez être en retard ! Alors, oui, à ce propos, être en retard = NUL. Non, on ne fait pas attendre quelqu’un, même cinq minutes. Pourquoi ? Tout simplement parce que vous allez agacer, voire contrarier votre rencard, qui risque fort probablement de mettre un peu de temps avant de se détendre l’arrière train. Maintenant, à vous de voir si vous avez envie de déguster votre homard en ne croisant que le regard du serveur

Vous êtes arrivé donc, et, la/le voilà. Question cruciale : « Je l’embrasse». Doux Jésus qu’il est ardu de répondre à cette interrogation ! Alors, il est évident que vous n’allez ni lui serrer la main, ni lui claquer le dos, sinon, vous foutez clairement tout en l’air. Ah bah oui. Oui…

Déjà, lors du premier rendez-vous, l’avez vous embrassé ? Oui ? Dans ce cas, tentez un léger bisou sur le coin des lèvres. Si vous ne le sentez pas, ne faites rien, et contentez vous de le/la regarder comme si vous regardiez une scène d’amour digne de Coup de Foudre à Notting Hill. Vous ne l’avez pas embrassé la dernière fois ? Faites lui juste un mignon bisounet sur la joue. Pas celui que vous faites à votre petit cousin bon sang ! Celui qui en dit long sur votre envie de lui dire un tas de jolies choses. Mais s’il vous plait, évitez l’hésitation en disant « Hum…euh…on s’embrasse ou… ? ». Montrez que vous maîtrisez, parce que ça, c’est la grande classe.

Après, tout est une question de feeling, laissez vous donc aller, vous verrez que tout est bien plus simple ! Pour le reste de la soirée, il vous suffit de continuer à vous intéresser à la personne que vous avez en face de vous. Posez lui des questions, même si vous n’avez absolument rien à faire du nom de son chat ou de la couleur de ses rideaux. Plus vous posez de questions et plus vous trouverez des sujets de conversation, des points communs, des anecdotes… Par ailleurs, Bernadette adore qu’on la questionne, elle se sent intéressante et finira forcément intéressée. Vient l’heure de l’addition. Là, c’est à vous de voir. Ici on parle de séduction, pas de porte monnaie qui pèse… !

Il est maintenant l’heure de se raccompagner. Là, c’est une toute autre histoire, et longue en plus. Alors, parce que vous êtes gourmands, patientez un peu et vous aurez la suite de ce deuxième rendez-vous (et on parlera un petit peu de sexe…).

En attendant, gérez donc votre deuxième rendez-vous jusqu’ici.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz