Par

La soif de bien-être

Eau minérale, de source, du robinet, aromatisée, naturelle, traitée… On ne sait plus où donner de la tête.

C’est d’autant plus préoccupant quand on nous répète qu’il faut consommer au moins 1,5L d’eau de boisson par jour. Alors comment faire ? Quelle(s) eau(x) consommer ?

L’objectif de cet article : Vous faire passer de la pinte de bière à la pinte d’eau !

Vous le savez sûrement, toutes les eaux ne se valent pas d’un point de vue minéral puisque :

  • entre 0 et 500 mg de minéraux/L : il s’agit d’eaux faiblement minéralisées
  • entre 500 et 1500 mg/L : Eaux moyennement minéralisées
  • supérieure à 1500 mg/L : Eaux fortement minéralisées

Vous allez me dire que c’est gentil comme infos, mais un peu restreint pour choisir son eau parmi les plus de 100 bouteilles commercialisées en France. Et vous avez toute à fait raison !

Pour comprendre l’enjeu de l’hydratation, il est important de poser les bases et quelques définitions.

Eau minérale

Provenant d’une nappe souterraine profonde, elle est reconnue pour sa stabilité minérale et peut même prévaloir d’allégations de santé.

Certaines peuvent posséder un goût amer assez prononcé, cependant c’est un bon signe. Prenez l’oseille par exemple: c’est fort en goût et pourtant blindé en minéraux. Eh bien pour l’eau, c’est pareil !

Attention toutefois aux phrases commerciales comme « Eau riche en minéraux » ne signifiant pas forcément «Eau riche en PLUSIEURS minéraux ».

C’est pourquoi la notion de « résidu sec » (renvoyant à la quantité de minéraux obtenus après évaporation d’un litre d’eau) peut nous fausser. Puisqu’une eau peut être concentrée en potassium mais pauvre en calcium par exemple.

Enfin, il est important de préciser que l’eau minérale ne fait l’objet d’aucun traitement désinfectant contrairement à l’eau du robinet.

Eau de source

Similaire à l’eau minérale, elle est également prélevée au niveau de nappes souterraines et n’est soumise à aucun désinfectant. Quelle est sa différence alors avec l’eau minérale ?

Eh bien elle ne présente pas de stabilité dans sa composition minérale, c’est-à-dire qu’en fonction de la région où l’on se trouve, l’eau sera différente.

Elle est également plus faiblement minéralisée et ne peut pas présenter d’allégation de santé.

Eau du robinet

Souvent dévalorisée à cause de son mauvais goût (causé par le traitement au chlore), et des substances toxiques qu’elle contiendrait (nitrates, plomb…), elle est gravée dans la blacklist… et c’est bien dommage !

L’eau du robinet est l’un des aliments les plus contrôlé en France

Soif de bien-être

Etant captée au niveau d’eaux souterraines ou de surfaces (lacs, rivières, canaux…) elle fait l’objet de plusieurs traitements, qui la rende globalement de bonne qualité.

Qui plus est, privilégier l’eau du robinet à l’eau en bouteille est un geste écologique (aucune gestion de déchets) mais également économique (la bouteille d’eau gazeuse pouvant chiffrer jusqu’à 2,50€).

Alors si son goût vous hérisse vraiment trop le poil, sachez qu’on peut le faire disparaître grâce à une carafe à filtre (exemple: le model brita elemaris), ou tout simplement en la laissant quelques heures au réfrigérateur (le tout étant d’y penser avant).

Mais alors quelle eau choisir pour le sport ?

Sachant que les postes de pertes hydriques sont principalement : les urines, la respiration cellulaire, la thermorégulation et que cette dernière peut être très élevée chez les sportifs (pouvant aller de 0.5 à 2.5 L de pertes hydrominérales par heure d’effort), on peut se demander si le sportif n’a pas des besoins plus élevés en minéraux. Car comme on vous l’a décrit dans l’article « comment choisir sa boisson du sport », une déshydratation entraîne une diminution des capacités physiques.

Voici quelques exemples d’eaux pouvant piquer votre curiosité :

Eaux riches en bicarbonate de sodium

C’est-à-dire avec minimum 600 mg de bicarbonate de sodium/L

Eau riche en sodium ne signifie pas Eau riche en sel

Les eaux de boissons ne représentent que 0,2% des sources de sel dans notre alimentation. Puisque dans les eaux minérales gazeuses le sodium est principalement sous forme de bicarbonate de sodium (n’aggravant pas l’hypertension artérielle) et un peu sous forme de chlorure de sodium (sel).

Exemples : Badoit, Vichy Célestins, St-Yorre… Elles sont idéales pour :

1) La récupération après un exercice physique :

Permet une régulation rapide de l’équilibre hydrominéral et donc une diminution de la fatigue musculaire.

2) Le bien-être digestif: en prime !

Après des repas riches en protéine animales (viandes, laitages), produits céréaliers et salés qui libèrent des acides dans l’organisme, ces boissons neutralisent ce phénomène et nous  procurent ainsi un confort digestif.

En conclusion après un repas copieux et/ou bien arrosé, c’est ce genre de boisson qui est à consommer sans modération !

Eaux riches en magnésium

C’est-à-dire avec minimum 80 mg de magnésium/L

Pour un ordre d’idée, les femmes ont besoin de 360 mg de magnésium par jour alors que pour l’homme ces besoins chiffrent jusqu’à 420 mg par jour.

Bien que les principales sources de magnésium se trouvent dans les produits céréaliers (pâtes, riz, semoule…) et légumes secs (lentilles, petits pois, sojas…) l’eau peut contribuer aux apports journaliers de magnésium.

Exemples : Hepar, Courmayeur, St antonin, (si vous préférez les bulles : Quézac)

L’intérêt de ces eaux  est de participer à la diminution de : la fatigue générale, des douleurs musculaires et des crampes.

Eaux riches en calcium

C’est-à-dire avec minimum 200 mg de calcium/L

Tout le monde a besoin de calcium (environ 900 mg/jr chez l’adulte), mais il n’y a pas besoin de se doper aux produits laitiers pour couvrir ces besoins.

Exemples : des boissons adaptées comme Hepar, Courmayeur, Contrex (option bulles : Salvetat) couvrent 45% de vos besoins en calcium pour 1L de boisson.

S’il est aussi important dans notre alimentation c’est parce qu’il participe à la formation des os, dents. Mais également parce qu’il est nécessaire à la contraction musculaire et cardiaque.

Attention toutefois à l’excès de calcium pouvant provoquer des calculs rénaux pas franchement agréables à évacuer…

Dans tous les cas, avant d’acheter votre bouteille (d’eau) vérifier la teneur en chlorures, nitrates et fluorures.

Autrement, pensez à boire régulièrement en variant votre eau afin de bénéficier des intérêts de chacune d’entre-elles et ce sans attendre les repas (car la sensation de soif peut être troublée).

Adepte de fruit ? Ça tombe bien, ils sont gorgés d’eau, minéraux mais aussi de vitamines, alors faîtes le plein avec nos recettes.

Joanna, blogueuse @Run2Meet

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz