Par

La communication hommes/femmes… outch !

Les hommes viennent de quelque part, et les femmes d’autre part. Ce n’est pas à vous que l’on va apprendre ça. C’est un fait, hommes et femmes n’ont pas la même façon de communiquer.

Assurémment, il existe quelques similitudes entre ces deux espèces, mais parfois, l’un ne sait pas dire correctement les choses tandis que l’autre prend tout au pied de la lettre. Forcément, ça finit par devenir compliqué…
Du coup, aujourd’hui, Run2meet a tenté de déblayer quelque peu le terrain de cette complexe communication entre le mâle et la femelle. Quelques petites situations qui sentent le vécu et qui vous aideront peut-être à y voir plus clair et surtout, à moins vous prendre la tête.

Elle analyse trop et lui ne lit pas entre les lignes.

Pour eux, c’est très simple : entre les lignes, il y a du blanc. Alors, mesdames, cessez de croire qu’en disant « Ce pull est très joli ! » il a compris « Hey Chéri, tu me l’offres pour mon anniversaire ? ». Faux, archi-faux ! En plus, il faudrait une sorte de miracle pour qu’il se souvienne de quel pull vous parliez. Du coup, il a juste compris ce que vous avez formulé, c’est à dire que ce pull était joli ! Seules les femmes sont capables de lire entre les lignes, elles ont cet espèce 26e sens qui leur confère le pouvoir de comprendre un second degré à tout. Et quand bien même il n’y en aurait pas, pour elles, il y en a quand même un… Ce qui peut faire qu’un simple « T’es belle aujourd’hui » peut devenir un « Hier t’étais quand même un peu moche ». Comprenez-vous qu’il faille arrêter de vouloir tout décortiquer comme une crevette mesdames ? Et vous, messieurs, qu’il vous faudrait essayer d’arrêter de regarder vos chaussures la bouche ouverte ?

Elles ne font que parler et ils n’écoutent jamais.

Dans un sens, comme dans l’autre, un truc ne va pas. Souvent, elles parlent de leur journée sans lui laisser le temps d’en placer une. Du coup, il le sait, et il va souvent répondre par des « Mmmmh mmmh ». Onomatopées qu’elles vont obligatoirement interpréter par un « Tiens c’est marrant, mais je m’en fous un peu de ce que tu racontes. ». Et là encore, elles auront tout faux ! Il a juste anticipé le fait que s’il rebondissait sur quelque chose qui lui était arrivé à lui, elle aurait immédiatement renchéri (pour ne pas dire « sauter à la gorge ») avec un « Non mais faut toujours que tu ramènes tout à toi hein ?! ». Forcément, ça ne donne pas envie d’ouvrir le gosier. Ceci dit, il est vrai qu’ils pourraient s’aventurer un peu plus dans la conversation, une fois que madame a tout raconté.

Un homme est dans le concret alors qu’une femme se situe beaucoup plus dans l’abstrait. A chacun sa manière d’exprimer ses sentiments, il suffit juste d’être au courant pour éviter les mauvaise interprétations !

Il a toujours envie, elle a toujours mal à la tête.

Sujet sensible ? Absolument pas ! …

Les hommes sont imbibés d’une hormone qu’on appelle la testostérone. Cette hormone est aussi appelée hormone du désir. Vous voyez un peu ? Et oui, l’homme peut avoir beaucoup plus envie que la femme, car ils sont hormonalement constitués comme tel, voilà tout ! Et quand madame n’a pas très envie parce qu’elle a juste des cernes de 6 mètres de long, monsieur ne comprend pas toujours et se sent indésirable (tout comme les femmes qui essuient des refus d’ailleurs). Le truc le plus simple est, au lieu de lui dire « Non merci bisou » et de lui tourner le dos jusqu’au lendemain matin, c’est simplement lui expliquer que la fatigue a pris le pas sur le désir mais qu’il est toujours diablement excitant !
Il faudra user de la même technique avec madame, si monsieur n’a pas très envie ce soir, mais il faudra lui glisser un petit « Ce soir, je veux juste des gros câlins » et vous verrez messieurs, que ça passera comme un Petit Prince dans un bol de lait !

Ils agissent, elles réfléchissent.

Quand il s’agit des mots, l’homme est beaucoup plus lunaire et manque clairement de tact. Souvent d’ailleurs, il va dire un truc absolument horrible alors qu’il ne voulait pas vraiment dire ça. Bien évidemment, madame va complètement se braquer et bouder. De ce fait, ce qu’il faut faire pour ces dames, c’est faire attention aux actes plus qu’aux mots. Un homme qui ne dit pas beaucoup de mots doux mais qui fait 100 bornes tous les 2 jours pour aller voir madame, pas besoin de mots pour comprendre ce qu’il a dans le bidon.
Ces dames sont beaucoup plus dans la réflexion, et l’interprétation donc. Elles ont un besoin constant de mots pour les rassurer. Les « Je t’aime » et autres « Tu es belle » qu’il faudrait leur répéter 73 fois par jour n’ont pas du tout le même écho chez lui. Une fois que c’est dit, c’est souvent ancré pour lui. Mais pour elle, si c’est vrai à 11h, peut être qu’à 11h22, ça ne l’est plus…?

Quelques exemples de communication parmi tant d’autres. Voyez que ce n’est pas si compliqué d’ouvrir un peu son esprit pour comprendre que nous ne sommes pas faits pareil et que, forcément, notre façon de communiquer n’est pas la même non plus. Ces quelques clés permettront de prendre un peu plus à la légère certaines choses pour ces dames, et de se creuser un peu plus le crâne pour ces messieurs.  A bon entendeur !

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz