Par

J’adore le café !

Boisson réveil, boisson conviviale, boisson plaisir, boisson addictive, le café se consomme à tout moment de la journée. Sa popularité est tellement forte qu’elle se classe parmi les boissons les plus consommées au monde.

Ainsi, de nombreux scientifiques se sont penchés sur ses effets. Run2meet vous en partage quelques-uns !

Où retrouve t-on la caféine?

La caféine se retrouve naturellement dans les grains de café, les feuilles de thés, le cacao, la noix de kola, le guarana et le maté. On la retrouve aussi incorporée aux boissons gazeuses, aux boissons énergisantes, à des friandises et dans certains médicaments. On estime que 60 % de la caféine consommée chez l’adulte provient du café, environ 30 % du thé et les 10 % restant provenant des boissons de cola, des produits à base de chocolat et des médicaments. La caféine a pour effet de stimuler le système nerveux central et le système cardiovasculaire.

j'adore le caf

Quels sont les effets du café sur notre santé ?

Ce n’est plus un secret pour personne, la caféine joue l’effet d’un stimulant sur le corps, augmentant le rythme cardiaque. Ceci étant dit, depuis de nombreuses années, les études se sont succédées afin de démontrer d’un côté, les effets positifs de la caféine sur le cœur et de l’autre, les effets négatifs. Aujourd’hui, il apparait que les effets positifs ou négatifs du café varient selon les individus. Tout dépend de la consommation.

Le café étant un stimulant, il ne faut pas en abuser.

En effet, il pourrait augmenter les risques d’accidents cardiovasculaires s’il est surconsommé, mais surtout si les consommateurs de café sont fumeurs, en surpoids, souffrent de cholestérol ou d’hypertension, ce qui constituent des facteurs de risques.

De plus, les consommateurs de café doivent aussi faire face à l’apparition de diarrhée. D’autant plus, s’ils le consomment avec du lait, gare aux indigestions car la caféine emprisonne la caséine (protéine de lait) dans le corps et stoppe sa digestion.

Par ailleurs, on entend souvent que la caféine peut soulager les maux de tête. Il en est autrement pour les personnes sujettes aux migraines. En effet, il est recommandé pour ces personnes, de ne pas prendre de café plus de deux fois par semaine.

Également, la consommation de caféine, trois à cinq heures avant de dormir peut perturber le sommeil de la plupart des gens. En fait, la caféine prend la place de l’adénosine au niveau des récepteurs dans le cerveau. L’adénosine aide le corps à se préparer à dormir en diminuant le «bavardage» entre les cellules nerveuses et en augmentant la circulation d’oxygène. Sans adénosine, le cerveau demeure en activité, ce qui nous maintient plus alerte.

Quel est le rôle de la génétique dans tout ça ?

Plusieurs scientifiques expliquent qu’on ne peut directement faire le lien entre la caféine et les accidents cardiaques. L’une des dernières grandes études sur le sujet, nous vient de chercheurs canadiens de l’Université de Toronto. Ces derniers seraient parvenus à démontrer que nous ne sommes pas tous égaux face à la caféine, la faute à la génétique. Selon ces mêmes études, la consommation réduirait les risques de développer certaines maladies comme la maladie de Parkinson ou l’Alzheimer. Il diminuerait aussi de 30% le risque de cirrhose du foie.

En effet, les chercheurs ont étudié plusieurs milliers de sujets, avec pour but d’observer la façon dont le café est transformé dans notre corps grâce à une enzyme spécifique. Cette enzyme peut prendre deux formes en fonction du profil génétique de chacun et avoir deux effets : dégrader rapidement le café dans l’organisme ou au contraire, favoriser une dégradation lente.

Ainsi, les personnes qui éliminent rapidement le café, voient leur risque d’infarctus diminuer de 22% (pour une consommation de deux à trois tasses de café par jour), tandis que celles qui l’éliminent trop lentement, le risque d’infarctus est multiplié par 1.35%.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz