Par

Faut-il vivre ensemble ?

Quand on est en couple, il existe une question qu’on finit toujours par se poser. Oui, c’est vrai, des questions, il doit y en avoir 25 000. Bon… Mais celle que Run2meet a sélectionnée pour vous aujourd’hui c’est : doit-on emménager ensemble ?

A la manière d’un brillant élève de Terminale devant sa copie de Philosophie, nous allons répondre de la manière : thèse et antithèse. La synthèse, on vous laissera le soin de la faire, bien sûr. On ne va pas non plus vous mâcher le boulot ! Top question…

Tada ! Vous êtes dans un couple stable, ayé ! Bien évidemment, chacun a sa propre vision de la stabilité. Mais nous partirons aujourd’hui sur le fait qu’un couple stable est un couple qui s’aime sainement et pour les bonnes raisons, qui ne connait pas 60 engueulades par jour, qui est bien au courant des défauts de l’autre et qui les apprécie autant que ses qualités, qui ne cache rien à l’autre, etcera… Bref, le truc classe quoi ! Ah oui, sans oublier une chose importante : pour être dans un couple stable, il faut avant tout l’être soi-même… A bon entendeur donc.
Couple stable, toussa, vous êtes ensemble depuis plus d’un an (oui, en dessous, ça fait un peu juste… Ben il y a un minimum de temps pour commencer à connaître quelqu’un tout de même !) et vous commencez à vous demander si ce ne serait pas davantage chouette de vivre ensemble. Allons-y :

Thèse : il faut emménager ensemble

Voici quelques bons points :

1 – S’aimer différemment
La stabilité est une étape importante pour un couple. Vous vous aimez fort, voire plus qu’au début, et c’est différent. Vous avez envie d’enclencher une étape de plus dans votre couple et vous ne vous chiez pas dans le froc à cette idée. Accès autorisé.

2 – C’est une évidence
Disons qu’il/elle est tout le temps fourré(e) chez vous, et que tout ça s’est complètement fait naturellement, sans même vous être posé 165 questions existentielles. Dans ce cas, sachez qu’un 30 mètres carrés à deux, c’est foireux. Alors pourquoi ne pas vous mettre à farfouiller sur Leboncoin pour un petit cocon à deux pièces ou plus ? Un petit chez vous assez grand pour y combiner vos deux vies sans vous marcher l’un sur l’autre. Ca vous paraît chouette et ça ne vous fait pas flipper ? Alors allez-y, sans vous presser.

3 – Des besoins pécuniers
Vous n’êtes jamais chez vous et avez l’impression de payer un loyer en trop. En plus de ça, vous avez chacun envie de bouger de votre studio exigu. Bon ! N’est ce pas une raison sympathique pour avoir plus d’espace en payant moins cher ? Ca ressemble un peu à une pub… Mais ce n’est pas idiot.

4 – Des vacances de rêve
Ok, les vacances ce n’est pas le quotidien. Mais admettons que vous revenez de deux semaines de farniente en Espagne ou de crapahutage en Australie, et que vous n’avez traversé aucun ouragan et très bien vécu l’un avec l’autre, sachez que ceci s’avère être TRES bon signe. Vous pouvez toujours réitérer d’autres vacances test avant de vous y mettre, mais cela semble sur la bonne voie.

5 – La même éducation
C’est pas des blagues. Si votre chéri(e) a reçu le même type d’éducation que vous, c’est excellent. Vous aurez non seulement la même (ou presque) façon de vivre, mais aussi de ranger, de laver et de concevoir les choses… La même manière de vivre quoi ! Malgré 2 ou 3 détails que ses parents font et que les vôtres ne font pas, c’est quand même un sacré levier.

6 – Vous le/la trouvez facile à vivre
Permettez, mais ceci est un excellent point ! Vous n’avez pas l’impression que Georgio est un boulet à qui il faut répéter 50 fois les mêmes choses pour que ça rentre. Vous n’avez pas la sensation que Martina est pénible et sans arrêt sur votre dos. A partir du moment où vous n’avez presque rien à redire sur sa conduite quand il est sur votre territoire, alors chapeau, vous avez passé une étape. Et si c’est réciproque (bien évidemment), alors après lui avoir fait l’éloge de la sa génialité et de sa simplicité à le/la supporter, calez lui un « On vit ensemble ? ».

L’amour, c’est un peu génial. Et c’est vrai que lorsqu’on est amoureux, on a des ailes d’Aigle Royal qui nous poussent un peu partout.

Faut-il vivre ensemble ?

Antithèse : il ne faut pas emménager ensemble

1 – Partager sa manière de vivre
Emménager ensemble veut dire vivre H24 l’un avec l’autre. A part les vacances famille, les soirées potes et les week-end copines bien sûr. Il y a une chose qui s’avère difficile pour tout un chacun : se caler au mode de vie de l’autre. Il est absolument impossible de tomber sur quelqu’un qui fonctionne à 100% comme nous, c’est comme ça ! Tout d’abord dans le cas d’un couple hétéro, il y a cette foutue différence de Mars et de Vénus. Les chaussettes qui traînent d’un côté et les 25 paires de pompes de l’autre. Bon… Puis, de par le fait que personne n’ait le même génome, personne n’a le même caractère. Ce premier pas est donc assez délicat à franchir ! Qui dit façon de vivre dit partager des choses chiantes comme le ménage, l’espace de vie, et la liberté d’être ce qu’on est.

2 – Ne plus se retrouver seul
Dans « liberté d’être ce qu’on est », il y a cette idée de vivre tranquillement et seul. Toute personne stable avec elle-même sait vivre toute seule et aime se retrouver avec elle-même de temps à autre. Quand vous vivez avec votre amoureux(se), ce n’est plus possible. Sauf s’il/elle travaille de nuit, qu’il/elle est en déplacement très souvent ou qu’il/elle est toujours fourré(e) chez ses potes et parents. (Dans ce cas, il y a crevette sous rocaille.)
Vous devez donc user de subterfuge pour vous retrouver un peu seul(e) chez vous, et ça, c’est la cagade à justifier !

3 – Plus d’intimité
Disons que ce point va de paire avec celui du dessus. A partir du moment où l’on ne peut se retrouver seul, on n’a plus son intimité. Ce qui veut dire en quelque sorte que ceci : « traîner tout la journée dans son jogging préféré, en se douchant à l’heure du goûter avant d’inviter Marcel pour jouer ou Sylvette pour papoter », n’existe plus. Ca fout les fouettes hein ?

4 – La sexualité qui s’estompe
Aucun couple, non, AUCUN couple fait davantage l’amour une fois qu’il emménage. Déjà, il y a la fougue des premiers mois qui s’estompe petit à petit : pas d’inquiétude, c’est normal ! Puis vient l’emménagement, et généralement, le nombre de rapports diminue considérablement (voire de moitié). Pourquoi ? Parce que c’est le manque qui anime le désir. Donc oui, vous allez vous manquer la journée, mais avec votre journée de boulot dans les pattes, vous serez moins disponibles pour l’autre. On habite ensemble, on peut tout le temps faire l’amour, alors pourquoi ce soir ? On est tous les deux fatigués, on pourra le faire demain ? Et bah voilà…

5 – Faire moins d’efforts
Quelque chose devient comme acquis quand on habite ensemble. De ce fait, on oublie de s’apprêter, se faire beau/belle parce que son amoureux(se) arrive dans 1h, ils trainent plus souvent dans leur vieux froc et elles ont moins d’occaz de s’épiler seule… Bon tout ça pour dire que c’est complexe d’être sur son 31 comme les premiers jours. Oui, bien sûr, l’amour c’est au naturel, ce n’est pas pour autant qu’on peut se permettre de schlinguer et d’être moche à tout bout d’champs. Il est très important de rester dans la séduction de l’autre tout au long de sa relation. De toute façon, ça, c’est même sans avoir emménagé hein…

6 – La question de l’argent :
Ca, c’est indéniable. Vivre ensemble c’est aussi partager les courses et les factures. Moins marrant hein ? Il est clair qu’un emménagement c’est diviser tout ça par deux, et c’est cool. Mais il faut à l’évidence que la balance soit parfaitement équilibrée, sous peine d’entâcher légèrement la relation.

 Synthèse : démerdez-vous

C’est bien pour conclure non ? Chaque couple fait ce qu’il veut. L’important est d’être sûr de ses sentiments, sûr qu’il n’y a pas de problèmes que vous vous efforcez de ne pas voir et pour le reste, ça devrait rouler tout seul. Pensez quand même à attendre 2, 3 ou 4 ans avant de sauter le pas. Prenez le temps de vivre… !

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz