Par

Effets insolites d’aliments

C'est certain, notre alimentation nous influence. Mais jusqu'à quel point ?

Quoi de plus normal de se demander alors pourquoi ? Sommes-nous ce que nous mangeons ? Car il est certain que notre alimentation a un impact sur notre corps…

… La betterave colore-t-elle nos urines ?

Effets insolites d'aliments

Vous connaissez tous sa couleur rouge pourpre qui lui a d’ailleurs valu d’être la référence en tant qu’aliment aphrodisiaque pendant de longues années.

Eh bien cette couleur lui est en fait conférée par sa forte teneur en pigments qui sont d’ailleurs utilisés comme colorants alimentaires naturels.

Cependant les pigments de cette plante ne sont pas bien dégradés par l’organisme et finissent éliminés par les urines. De quoi prendre peur quand on a commencé une cure au jus de betterave pour faire le plein de force et antioxydants…

Néanmoins rassurez-vous, il n’y a aucun danger pour la santé ! De nombreux pigments naturels provenant d’aliments passent dans nos urines. Alors si un jour celles-ci virent au brun foncé, vous pourrez accuser la tarte à la rhubarbe peut-être légèrement trop « rhubarbée » de tatie Jacqueline.

… Le piment brûle-t-il ?

Effets insolites d'aliments

Il faut savoir déjà que notre langue est compartimentée en plusieurs zones de goûts qui sont ressentis dans un ordre chronologique :

– Sur le devant de la langue : la première sensation est celle du sucrée. C’est pourquoi les jeunes nourrissons, fan de cette saveur, ont tendance à recracher les aliments amers

– Sur les cotés : sensation salée

– L’arrière de la langue : saveur amer, qui reste imprégnée jusque dans la gorge

Vous vous demandez donc dans quelle catégorie se place la saveur « épicée ». A vrai dire… aucune, puisque cette saveur n’existe pas. Il s’agit en fait d’une douleur provoquée par la capsaïcine, une molécule qui stimule les nerfs de la bouche. Ceux-ci transmettent la douleur au cerveau pour qu’il nous envoie des endorphines.

C’est pourquoi plus on mange épicé moins on est sensible (et plus on aime souffrir ? Hmmm à méditer !). Mais l’inverse est vrai, d’où cette fâcheuse impression que notre bouche se transforme en volcan à éruption… Et pour le calmer inutile de descendre 1L d’eau, la capsaïcine n’étant pas soluble dedans il vaut alors mieux opter pour un produit gras comme le yaourt ou le lait.

… Prend-on l’odeur de notre alimentation ?

Effets insolites d'aliments

Non pas que vous allez pouvoir reconnaître tout le menu alimentaire de votre voisin de gauche dans le bus mais sachez que notre alimentation influence notre odeur.

Et devinez qui est en partie responsable ?

La capsaïcine, encore une fois ! Puisqu’elle stimule, dans notre bouche, des capteurs impliqués dans les processus de thermorégulation et de transpiration.

Mais ne pensez pas qu’en arrêtant de manger épicé (ce qui serait nettement moins savoureux), vous sentirez naturellement la fleure d’hibiscus… D’autres aliments donnent à notre sueur une odeur particulière tout comme : l’ail, le café (ou toutes autres boissons contenant de la caféine), les régimes riches en viandes, le fromage… voir même à nos urines, c’est d’ailleurs le cas des asperges qui, une fois décomposées dans l’organisme, produisent une molécule odorante éliminée dans les urines.

… le chocolat noir plutôt que le chocolat au lait ?

Effets insolites d'aliments

Je pense qu’on peut déjà dire un grand merci aux Espagnols d’avoir importé en Europe le fameux cacao !

Cette pépite d’or provenant de l’Amérique du sud était très présente dans la culture Maya et Aztèque. Utilisée par la noblesse elle était la base de boissons épicées appelées « xocoatl » surement pleines de vertus pour la santé puisque, d’après une étude récente, le cacao améliorerait notre mémoire.

Cette particularité lui proviendrait de sa teneur en flavonoïdes qui agit sur une partie spécifique du cerveau : le Girus, la seule zone capable de créer de nouveaux neurones chez l’adulte.

Il faut donc consommer du chocolat avec une forte teneur en cacao (au moins 70% de cacao) pour bénéficier de ses bienfaits, et pas du chocolat blanc blindé de lipides. Cependant cette étude est limitée pour deux raisons :

1) Elle est réalisée sur un échantillon trop faible de personnes pour la généraliser à tout le monde.

2) Les personnes ont dû utiliser des compléments alimentaires fortement dosés en flavonoïdes, jusqu’à 900 mg/jr soit l’équivalent de 2.5 kg de chocolat noir PAR JOUR… Même un mordu de chocolat ne pourrait pas en ingurgiter une telle quantité en si peu de temps (parole de connaisseuse) !

Alors intox ou vérité ?

En tout cas, on peut affirmer que le cacao a une vertu bien fondée tant sur le plan hédoniste que scientifique :

Le chocolat noir nous donne la sensation d’être heureux !

Il faut savoir qu’au 19ème siècle de chocolat était même vendu en pharmacie car il était considéré comme un très bon anti-dépresseur. Ayant la particularité de favoriser la sécrétion de sérotonine ou plus communément appelée « l’hormone du bonheur », mais également d’acides aminés comme la tyramine, une molécule proche des amphétamines : le chocolat nous doperait au bonheur.

Il faut toutefois garder en tête que le chocolat a quelques défauts, notamment son aspect très calorique puisque 100 g de chocolat apportent 500 kilocalories (soit ¼ des apports de la ration alimentaire journalière).

Il faut donc en manger avec modération en privilégiant les tablettes de chocolat noir plutôt que les biscuits chocolatés, car, qu’on se mette d’accord :

La plupart des biscuits aux pépites de chocolat ne renferment pas assez de pépites de chocolat !

Joanna, blogueuse @Run2Meet

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz