Par

Comment faire fuir une femme à un date…

Il est temps de parler au nom des dames, et Run2meet se fait une joie de les soulager de ce pondéreux fardeau ! Apprenez messieurs, apprenez…

En voilà un beau sujet ! N’est ce pas ? Si vous jetez un oeil ici : vous aurez la version féminine, qui peut faire peur… Mais aujourd’hui, contentons nous de faire une tour d’horizon des petits trucs chez vous, messieurs, qui font flipper ces dames. Clairement.
Oubliez dès à présent vos préjugés et laissez vous étonner un peu, parfois, on pense que ce qu’on fait, c’est la classe. Malheureusement, dans certains cas, vous vous rangez le coude dans l’œil, comme il faut.

Monsieur Dumoulin, cessez vos bavardages !

Première chose : Brenda adore quand elle se sent intéressante. Pour cela, inutile de parler de la déco de vos cabinets pendant 20 minutes en enchaînant, sans transition, sur vos vacances à Ibiza avec votre poto Rico, sans qu’elle ait pu placer un seul petit « Mmmmh mmmmh… ».
D’ailleurs, en parlant du « Mmmmh mmmmh » sachez, messieurs, que c’est le signe ultime que ce que vous êtes en train de dire est… chiant… à mourir. Oui, c’est ça oui.
Donc, dans l’idée hein, mais juste au cas où vous l’ayez oublié, posez lui deux ou trois questions sur elle, ça peut éventuellement lui donner envie de vous revoir.

Les Mystères de l’Ouest, le retour.

De paire avec les bavardages, on peut parler du fait que Brenda aime découvrir les choses d’elle même. Vous savez, le fameux sixième sens féminin qui la fait se sentir un poil supérieur à vous…? Bon, et bien laissez lui. C’est à dire, en gros, qu’il faudrait que vous arrêtiez d’en dire trop sur vous.
Parlez donc CAC 40, histoire du Luxembourg ou Géraniums si vous ne pouvez vous empêchez de dire « Moi je » ! Vous savez pourtant, messieurs, que Brenda aime le mystère… Donc entretenez-le ! Fixez vous un objectif de 20% de divulgation sur la merveilleuse personne que vous êtes, ça suffira pour commencer.

Femme qui rit… mais pas trop !

Alors, bon, une chose est sûre et l’est universellement : Brenda adore que vous la fassiez rire. Bien sûr, tout dépendra de son humour de base, mais le « pipi, caca, popo », très peu pour elle. Vraiment… Ah oui, et les blagues sur le sexe, oubliez, mais oubliez à tout jamais. La jolie créature en face de vous, risquerait de vous prendre pour un mongole-pervers-nolife-machiste (léger).
Donc, soyez blagueur, taquin, mais sachez rester sérieux quand on parle de sujets sérieux. Evitez, par exemple, de lui dire que ça tombe bien que son chat soit mort, parce que vous n’avez plus de slip à vous mettre…
Et warning, car faire le mec hyper drôle peut s’avérer terrain miné, car elle finira par vous considérer comme « le bon pote trop marrant ». Rude.

Beau comme un camion…neur.

Oui oui, exactement, tout à fait, Brenda scrute beaucoup l’apparence masculine. On ne vous apprend rien n’est-ce pas ? C’est très féminin de juger un homme selon ce qu’il porte (et c’est sans doute un beau défaut…!). Le fait est que c’est le cas, alors faites avec. Ne vous contentez pas de vous mettre du Axe sur la chemise, soyez classe. Et n’en faites pas trop ! C’est à dire : inutile de sortir le costard. Ce qui fera l’unanimité à coup sûr, une petite veste ou chemise avec un jean ou pantalon détente (détente oui, pas troué).

T’aurais pas un mouchoir ?

Ne confondez pas une chaise de bar avec un divan. Certains ont tendance à se confier très vite sur leurs petits malheurs. Grands dieux ! Brenda aiment les hommes sensibles, mais voyons, pas celui qui va déverser ses mucosités à flots parce qu’il n’a jamais oublié Josette ! Et ne sortez pas l’excuse éternelle et bidon de la femme-maman. Ou sinon, fuyez. Loin.

Et ma puissance, t’en veux un peu ?

Brenda craque complètement pour les hommes sûrs de ce qu’ils font et là où ils vont. C’est un fait. Mais on n’a jamais dit qu’elle aimait ceux qui s’envoient des pétunias et des marguerites à tout bout de champ. Ou ceux qui flanquent des parpaings dans le dos des autres d’ailleurs. Même si c’est de l’humour, ça risquerait de passer pour de l’égocentrisme et du narcissisme mal placés. Alors, vous pouvez caler un petit truc de « gosse-beau » de ci de là, mais pas à chaque fois qu’elle fait une phrase. D’abord, elle n’aura aucunement envie de vous faire des compliments puisque vous le faites déjà. Et ensuite, elle fuira car elle n’aura pas l’intention de prendre une place qu’il n’y a pas…!

Et avec ceci, un peu de misogynie ?

Là, c’est sûrement l’erreur ultime. Le baiser mortel du pignouf. Le « cale la toi bien derrière l’oreille maintenant ». Jamais de la vie Brenda ne laissera passer un « De toute façon, les femmes, c’est fait pour faire le ménage, la cuisine et les pipes ». C’était pour rire ? Aaah mais bravo ! Elle rit bien là ! D’ailleurs elle rit tellement qu’elle est partie se refaire une beauté dans le placard à balais ! Jamais, ô grand jamais Brenda aimera les blagues misogynes, même si c’est de la dérision, parce que, dans un sens ou dans l’autre, ça fait boloss. C’est tout. Gardez donc vos blagues machos pour vos soirées whisky avec les copains, c’est un bien meilleur public.

Messieurs, vous avez bien pris vos notes ? Bien évidemment, on ne vous demande pas d’être complètement quelqu’un d’autre, juste de tamiser quelques uns de ces défauts quand vous séduisez une dame. Si vous êtes tout ça à la fois, pensez à consulter dans pas trop longtemps, ou allez draguer une chèvre. Mais pour le moment, soyez un gentleman, et tout roulera.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz