Par

Comment choisir sa boisson du sport

Effaçons toutes les tensions, ou plutôt… confusions entre les boissons énergisantes et énergétiques.

Les boissons énergisantes :

Vendues comme de véritables stimulants intellectuels et physiques, on peut se demander si elles ont les mêmes effets que la boîte d’épinards de Popeye.

Comment choisir sa boisson du sport

A vrai dire, elles ne sont séduisantes que de par leur appellation. Puisque ce cocktail de caféine, taurine, dérivé de glucose et extraits de plantes (guarana, ginseng) majore les pertes hydrominérales et peut troubler le rythme cardiaque : rien de bon pour les sportifs que vous êtes !

Ces boissons sont donc loin de vous donner des ailes, bien que certains aient pu le croire (faute à la vodka mélangée avec, très certainement).

Cependant, il existe les boissons énergétiques qui ont une composition nutritionnelle réglementée et adaptée aux sportifs.

Evidemment on s’est informé et on vous en dit plus quant à leurs intérêts…

Boissons énergétiques :

Qui dit sport, dit dépenses énergétiques

Bon, en partant du principe que le sportif ait une alimentation « équilibrée », son stock de glycogène lui permet de fournir de l’énergie sur 1h00 à 1h30 d’efforts. Seulement parfois, lors d’exercices physiques intenses, ces réserves ne suffisent pas et c’est le coup de pompe assuré !

  • Définition

Ce sont des boissons isotoniques par rapport au plasma pour permettre l’utilisation rapide de l’eau, des glucides et du sodium.

Plus concrètement, elles vous permettent de maintenir votre effort dans la durée et favorise la récupération. Plutôt pas mal non ?

Comment choisir sa boisson du sport

  • Réglementation

Petites précisions mais qui ont leur importance: les recommandations quant à la composition des boissons énergétiques ne sont pas fixes, elles dépendent entre autre de :

1) La température :

On ne se voile pas la face : plus il fait chaud, plus on transpire. De ce fait votre boisson de l’effort devra être plus diluée (on privilégie alors l’apport hydrominéral à l’apport énergétique).

A l’inverse, plus il fait froid, plus la concentration glucidique doit être importante : Car oui, l’hiver on a besoin de plus de carburants !

2) L’intensité de l’effort :

Ici je vous donne plutôt un conseil économique: ces boissons, quelque peu onéreuses, ne sont nécessaires que dans le cadre d’exercices physiques de plus d’une heure.

Autrement une eau richement minéralisée est suffisante pour vous réhydrater (car après tout chacun a son mode de fonctionnement, alors si vous êtes un sportif du dimanche ne rougissez pas !).

3) Le niveau d’entraînement :

Je suis navrée de vous l’annoncer, mais… le sportif entraîné transpire plus rapidement et donc plus abondamment. C’est certainement pour ça qu’il fait tomber son t-shirt plus vite (non pas qu’il veuille faire profiter à tout le monde de sa belle musculature).

Dans tous les cas, penser à bien vous hydrater

Puisque, pour une heure d’effort, il est conseillé de consommer 500 mL de boisson énergétique. Mais n’attendez pas de mourir de soif pour ouvrir votre bouteille, vous risqueriez de l’engloutir d’une traite et alors là bonjour les maux de ventres !

  • Composition

1) L’eau

Ça coule de source, c’est même la base de votre boisson, donc pas besoin de « Sport cola » ou je ne sais trop quoi.

2) Le sodium

600 à 800 mg/L (ce qui équivaut à 1.5 à 2g de sel).

Oui oui vous avez bien lu : 2g de sel ! Bien que sa consommation soit un problème majeur dans notre alimentation, il est indispensable au fonctionnement de notre organisme.

Ce n’est donc pas anodin s’il est présent en forte quantité dans les boissons énergétiques (l’effort physique étant coûteux en sodium).

De plus, il permet une meilleure récupération, puisqu’il limite la déshydratation liée à l’effort en régulant les pertes hydrominérales et facilite l’absorption intestinal du glucose.

3) Des glucides

30 à 60g/L (tout dépend encore une fois de l’intensité de l’exercice et de la température). Principalement sous forme de glucoses, maltoses et polymères du glucoses, c’est votre carburant !

4) Vitamine B1

Primordiale dans les régimes riches en glucides car elle participe à leur métabolisme, sa présence est donc obligatoire dans les boissons énergétiques pour être considérée comme telle.

Autres composants conseillés mais non obligatoires (magnésium : un super anti-crampe, vitamine C : détoxifiant).

Ce qu’il faut retenir :

Top 3 des boissons énergétiques (rapport qualité/prix) :

  1. Nutraperf de Nutratlétic
  2. Hydraminov d’Effinov
  3. ISO+ d’Aptonia

Pensez à bien vous hydrater  avant/pendant et après l’effort. C’est vrai qu’on vous embête beaucoup avec ça, mais sachez que l’eau est la seule boisson indispensable à notre organisme et qu’une déshydratation de 2% du poids du corps réduit jusqu’à 30% les capacités physiques.

Enfin, il n’existe pas de boisson de l’effort dont la composition soit adaptée à l’ensemble des sports, sportifs et conditions climatiques, alors un conseil :

Tester plusieurs fois votre boisson de l’effort avant l’exercice afin de déterminer si vous avez trouvez, ou non, boisson à votre pied !

Joanna, blogueuse @Run2Meet

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz