Par

3 conseils pour réussir ses sorties running en ville

Depuis quelques années les trails urbains sont en vogue, nombreux sont les joggers à parcourir les trottoirs de nos villes, comme hier lors du semi-marathon de Paris.

Les citadins n’ont pas forcément près de chez eux un parc ou un espace suffisamment grand pour faire leurs sessions de running et de training. Ne cherchez plus d’excuse, courir en ville peut s’avérer très agréable et intéressant pour certains types de séances sportives, à condition de suivre ces 3 conseils bien entendu ! Vous êtes prêts ? Run2meet vous dit tout !

1. Bien s’équiper pour courir en ville

Il est impératif de choisir des baskets adaptées pour des runs en ville, vous serez confronté en courant en ville à un sol qui va solliciter votre corps et notamment vos articulations. Il est ainsi impératif de choisir un paire de baskets qui soit adaptée à votre pointure mais également à votre poids. Rendez-vous dans les magasins spécialisés pour faire appel à un spécialiste qui vous indiquera les caractéristiques précises et les modèles de chaussures de sport adéquates à vos entraînements.

3 conseils pour réussir ses sorties running en ville

Une fois votre paire de baskets en main (ou plutôt aux pieds;) ), pour devenir un vrai runner, il faudra aussi vous munir également du légendaire collant contribuant au confort de la course et à la liberté des mouvements. Faites attention à l’usure de vos chaussures : en courant deux fois par semaine en ville, vous serez sans doute amené à en changer tous les 6 mois environ.
N’hésitez pas à être voyant, bien au contraire, chaque coureur digne de ce nom sait qu’il doit être bien visible auprès des automobilistes.

Sollicitez aussi un avis médical auprès de spécialistes et d’un podologue peut s’avérer nécessaire car la course à pieds est une activité qui peut paraître anodine, mais réussir une bonne foulée s’apprend ! Un rendez-vous préventif peut vous être utile pour éviter les entorses et les douleurs musculaires.

2. Running en ville : profitez d’un véritable terrain de jeux

3 conseils pour réussir ses sorties running en ville

Courir en ville présente de nombreux avantages, notamment la simplification d’une séance d’entraînement. En effet, il suffit de sortir de chez soi et l’action est immédiate ! Toutefois, la prudence s’impose pour les coureurs car il est avant tout un piéton et non une machine tout terrain. Il est donc impératif de respecter certains codes !

1er commandement du jogger : Rester sur les trottoirs.

Il peut être parfois tentant de se mettre sur le bas-coté de la route pour éviter les ralentissements causés par les autres piétons et les différents obstacles que vous pourrez être amené à rencontrer sur votre parcours. Toutefois, il vaut mieux zigzaguer sur le trottoir plutôt que de se faire accrocher par un véhicule ! Conseil : optez pour la partie centrale du trottoir, vous minimiserez les risques : ouverture de portes de véhicules, sorties de garage… Vous échapperez aussi à l’entorse en évitant de rester trop près de la bordure.

2ème commandement du jogger : Ne pas courir la tête baissée.

Il faudra essayer de « lisser » le plus possible vos trajectoires. En effet les changements brutaux de directions, les arrêts trop brusques et soudains sont très néfastes pour vos articulations et vos muscles. Il est très important d’anticiper ses mouvements et déplacements, mais aussi ceux des piétons que vous allez croiser surtout lorsque vous courez dans la foule, d’autant plus si vous en avez marre de dire « pardon » tous les 100 mètres afin qu’on vous laisse un petit passage. Se déplaçant à plus de 10km/h, le coureur doit rester vigilant et garder en tête que le piéton est chez lui sur un trottoir.
Faites d’autant plus attention aux enfants et aux personnes âgées qui ont de moins bons réflexes.

3ème commandement du jogger : Respecter le code de la route du piéton.

Courir au cœur des grandes agglomérations impose aux sportifs de s’adapter à de nombreuse situations et à respecter des règles. Comme cité dans les deux commandements précédents, il peut être tentant de courir sur le bas-coté de la route afin d’éviter les obstacles et la foule. Cependant, le coureur est tenu de respecter à la lettre le code du piéton, il en va de sa sécurité dans des environnements où les voitures et les deux roues sont omniprésents. Leur de son running, il est très important de respecter les feux des piétons et les passages cloutés. Les forces de l’ordre peuvent verbaliser les coureurs qui ne respectent pas la loi.

4ème commandement du jogger : Avoir une attitude irréprochable.

Il est très tentant pour un coureur de s’entraîner avec de la musique dans les oreilles pour se motiver. Cependant il est nécessaire de maintenir le volume de son lecteur à un niveau sonore permettant de rester en contact avec son environnement et de percevoir l’imminence des dangers possibles. Il est aussi important d’avoir une attitude irréprochable en ce qui concerne la propreté. Hors de question de jeter quoi que ce soit sur la voie publique !

3. Courir en agglomération : apprécier votre environnement

3 conseils pour réussir ses sorties running en ville

Courir en agglomération vous offre une multitude d’itinéraires et de parcours possibles, à vous de profiter de cette situation pour varier les parcours afin de ne pas créer une routine qui risquerait d’influencer négativement votre motivation. Il existe de nombreuse applications de running sur smartphone, beaucoup d’entre elles proposent divers itinéraires dans les plus grandes villes françaises. Beaucoup d’idées d’endroits à explorez !

Tout d’abord, il faut y aller doucement, le but de la course à pieds est d’éprouver du plaisir à courir sans souffrance ni lassitude. Alternez marche et course pendant les premières semaines d’entraînement. Inutile d’essayer de courir 1h sans s’arrêter la première fois, vous serez remercié par vos courbatures le lendemain. Au fil des semaines, il s’agira de diminuer petit à petit le temps de marche et d’augmenter le temps de course.

Il est très important de s’échauffer avant l’effort, certains runners en herbe auront besoin de s’échauffer pendant un long moment, et d’autres, pendant un moment plus court. L’échauffement est très important pour faire monter le corps en régime et préparer les muscles à l’effort. Pour cet échauffement profitez des atouts que propose une ville, des escaliers par exemple, à monter et descendre pour travailler le cardio et l’échauffement musculaire.

Après l’effort physique, le coureur doit absolument s’étirer pour une meilleure récupération afin de diminuer les douleurs et les courbatures du lendemain.

Si comme plus de 8 millions de français, vous vous êtes aussi mis à la course à pieds pour garder la forme et décompresser, suivez nos 3 conseils afin de pratiquer ce sport si vous habitez en agglomération. Pour rappel l’équipement est très important pour votre bien être pendant l’effort mais également pour votre corps. N’oubliez pas de respecter les règles de conduites nécessaires à votre sécurité et à celle des autres. Bien entendu, il est nécessaire de bien s’hydrater avant et après la course.

Un dernier petit conseil pour la route : il est préférable de courir tôt le matin d’une part pour échapper à la foule et d’autre part pour échapper le plus possible à la pollution et aux poussières présentes sur les sols.

Voilà, vous êtes enfin prêt pour le marathon de Paris, le 03 Avril prochain ! 😉

Valentin, blogueur @Run2meet.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz